Œuvres littéraires

Une vague de vie

Étoile blanchâtre
des dimanches aux chairs vives
escalade de désirs
le sillage de ta voix
fait mousser des furolles nues

Tu éblouis la pâleur des tropiques

Tu terrasses l’envie de mordre
aux versants de ta bouche azurée

J’ai suivi la courbe de tes hanches
élastiques
soleil des lumières
flèche des soirs de mai
ton remous nageait
dans le jeu des feuilles de marronniers

L’éclair ramifié de tes dents
échauffait la vie hallucinante
de boire à souhait pour goutter ton délire
les voluptés de ta peau
récif des frissons de corail

Je t’érige la statue du désir

ROBERT RIUS, Frappe de l’Echo, Ed. Surréaliste, mai 1940.

> retour